Suivez-moi ! Une journée à la pharmacie de Lugala

CARNET DE TERRAIN – Dans ce carnet de terrain, le retour de Caroline BRUGGER, ancienne pharmacienne volontaire au Lugala Lutheran Hospital, en Tanzanie, qui raconte une journée type de travail en pharmacie. Suivez-la dans son quotidien !


Le quotidien d’une pharmacie dans un hôpital en zone rurale de Tanzanie est aussi bien rythmé par une routine organisée comme par des moments imprévus ! Mon expérience dans la pharmacie de l’Hôpital de Lugala ne déroge d’ailleurs pas à la règle.

Après un réveil au chant du coq (véridique…), l’équipe de jour de la pharmacie vient relayer la personne en charge de la distribution des médicaments durant la nuit. On échange des informations importantes concernant la pharmacie, notamment concernant les suivis et les cas demandant une attention particulière.

C’est dès 8h que les responsables de chaque département se réunissent pour une réunion de début de journée. Les nouveaux patients entrés à l’hôpital durant la nuit sont présentés et des discussions concernant les cas les plus compliqués sont effectuées, afin d’assurer le meilleur suivi des patients. En étant en charge de la pharmacie, il est important d’être au plus près du patient. À la fois pour connaître les cas et échanger sur les perspectives de posologie avec le médecin traitant mais aussi pour appréhender les besoins en médicaments, qui prennent parfois du temps à être acheminé, en raison des chemins parfois hasardeux des zones rurales. Un périple de 550 km de chemins poussiéreux et broussailleux qui mènent à Lugala, une aventure à part entière !

La cohésion et l’apprentissage les un.e.s des autres est une dimension importante lors de ces réunions matinales et permettent un meilleur travail en commun, qui va finir par bénéficier à tous.tes notamment aux patients de l’Hôpital.Puis retour en pharmacie où commence le partage des tâches pour la journée. L’équipe responsable est en charge : une à deux personnes restent sur place et dispensent les médicaments aux patients. Des antibiotiques aux vitamines, des capsules aux seringues, jusqu’au matériel d’opération, tout est distribué par la pharmacie. En plus d’un contrôle sur l’indication et les dosages, la dispensation est toujours accompagnée d’explications adaptées aux patients.
Pendant ce temps, une autre personne se charge de la gestion du stock de l’hôpital. Ce point est essentiel, tant pour la prise en charge correcte des patients que pour la bonne gestion de la qualité des médicaments et de leur commande.

Tous les départements ainsi que le laboratoire ont la possibilité de passer commande auprès de la pharmacie trois fois par semaine. L’approvisionnement fonctionne grâce à un système informatique et des cahiers de commande. La responsable de la pharmacie approuvera ou non la commande émise selon les besoins de chacun. Une fois par mois, toute l’équipe se mobilise pour l’inventaire du stock.

En fin d’après-midi, l’équipe de jour est remplacée par la suivante.

En plus de son travail quotidien, la pharmacie est aussi responsable de l’approvisionnement en médicaments pour toute la région, c’est-à-dire qu’elle collabore aussi avec des dispensaires éloignés pour en assurer leur apport en médicaments.

C’est donc à la fois une gestion quotidienne, pour être au plus prêt du patient, ainsi qu’une gestion à plus long terme, pour préparer les commandes de médicaments, les stocks, sans oublier une gestion de dispensaires associés à l’hôpital. Le travail dans une pharmacie en zone rural en Tanzanie est donc prenant et passionnant à la fois. L’organisation est le mot-clé pour gérer le quotidien et surtout, les imprévus !

L’équipe de la pharmacie et moi